Don Vega

Madrid, 1848. Don Vega, héritier d'une riche famille californienne, reçoit une lettre lui annonçant le décès de ses parents. L'auteur du courrier, le père Delgado, l'incite à rentrer dans les plus brefs délais. Des péons ont le courage de se révolter. Le visage couvert d'une cagoule, ils se réclament d'el Zorro, un mythe populaire local. Le peuple les voit comme des héros. Don Vega décide de suivre leur exemple : il revêt un costume noir et est bien décidé à faire payer les spoliations commises envers sa famille.

 

Le Tueur : affaires d'état
1. Traitement négatif

Lorsqu’il s’est fait cueillir par la DGSE en Patagonie, le tueur n’a eu que deux options. Suivre le mouvement ou finir squelette nettoyé par les urubus, au fond de la pampa. Et se sauver la peau implique souvent des compromis. Une planque au Havre, une couverture de cadre dynamique, la vie de bureau dans toute sa splendeur…

 

Le Tueur : affaires d'état
2. Circuit court

Quelque part en France, une ville portuaire. Nouvelle vie pour le Tueur. On le découvre cadre dans une entreprise. Mais c'est une couverture. Il n'est pas là par hasard.