"Dans la bibliothèque du quartier femmes de la prison Sequedin dans le Nord, des détenues viennent partager avec des lectrices bénévoles un moment de détente, deux heures sans surveillants, un peu hors du temps. Elles en profitent pour évoquer leur vie dedans et dehors, la nourriture, les fouilles, les parloirs, les cachets, les enfants, la sexualité, les manques et les angoisses...
Chez les femmes plus encore que chez les hommes, le corps imprime très visiblement les effets de
l’enfermement. Au fil des pages et des bribes de récit, se dévoilent ces corps qui souffrent et se dégradent, ces corps qui se scarifient, maigrissent, grossissent, encaissent le manque de sommeil. Entre ennui, maladies, petites et grandes humiliations, mais aussi humanité, rires et solidarité, ces femmes nous livrent un quotidien inconnu.
Au moment où beaucoup parlent de la prison sans jamais y avoir mis un pied, ce recueil veut faire entendre la voix de celles qui « y font leur temps », et que l’on n’entend jamais. Sans autre parti pris que celui de la parole offerte, brute, derrière les murs, grâce à la magie d’un moment passé avec les livres. Parce que lire délivre... la parole."